Tchad: l’Unicef mobilise les journalistes pour la protection des enfants

La formation des 50 journalistes sur la protection des droits de l’enfant dans les médias, commencée le 23 octobre 2018 à Mara a pris fin le 25 octobre.

Cette formation initiée par l’Unicef, le ministère de la communication des nouvelles technologies de l’information et de la communication et la maison des médias du Tchad, du 23 au 25 octobre 2018 à Mara, à l’Ouest de la ville de N’Djaména a pour but d’outiller les journalistes tchadiens de la radio, de  la télévision, de la presse écrite et de la presse en ligne en techniques pouvant leur permettre de promouvoir, de protéger et de défendre les droits fondamentaux de l’enfant.

Durant 3 jours ces 50 journalistes ont eu à apprendre les modules tels que : protection des droits de l’enfant dans le traitement et la diffusion de l’information dans les médias (radio télé et web) ; la charte éthique pour la protection des mineurs dans les médias au Tchad. Ces modules ont été présentés respectivement par Mbaidiguim Elon, journaliste et Odinakachi Jean Philippe facilitateur pour la communication pour le développement (C4D), manager du groupe Tchad-Strategy-média  sans oublié la présentation sur la situation des droits des mineurs au Tchad qui a  été faite par le chef de la section protection à l’Unicef, Bakari Sogoba.

Pour mettre fin à la formation, des exercices pratiques ont été faits par les participants, sur divers cas de situation et selon les types de médias.  Ces derniers se disent satisfaits de la formation et encouragent l’Unicef à multiplier ce genre d’initiatives en faveur des journalistes. Le chargé de communication à l’Unicef, a saisi l’occasion pour encourager les journalistes à promouvoir et à défendre les droits de l’enfant. « Nous vous demandons de privilégier l’intérêt supérieur des enfants dans vos articles et productions. La formation a pris fin mais le travail doit continuer dans vos rédactions », a-t-il conclut.

 

 

Publicités

Les jeunes dénoncent les maux qui minent leur épanouissement à travers le théâtre, grâce à l’Unicef

Par BEKOUTOU JUNIOR
Il s’est tenu aujourd’hui, 30 août 20172, un spectacle de restitution des ateliers théâtre-forum et humour par les jeunes pour les parents, autorités locales et administratives à la maison du quartier de Chagoua.
Depuis le mois dernier, l’artiste comédien Samadar avec l’appui financier de l’UNICEF encadre les jeunes des différentes maisons de quartier et des jeunes de N’djaména en techniques théâtrales.
L’objectif de cette action dit la représentante de l’Unicef à cette cérémonie, Maria Fernandez:‹‹ est de soutenir les jeunes avec tout ce qu’il faut pour les permettre  d’être des citoyens responsables et conscients de maux qui minent leur épanouissement››.
Diverses thématiques ont été presentées par les jeunes sous forme théâtrale lors de cette cérémonie, notamment, l’enregistrement de naissance, le mariage des enfants, la maltraitance des enfants, la scolarisation des filles. Au total, 45 jeunes ont bénéficier de cette formation financée par l’Unicef.
Il faut savoir qu’à la fin du spéctacle, les jeunes qui ont pris par à cette formation ont reçu chacun une attestation.

Bekoutou Junior membre JRC Tchad

Bekoutou Junior est né le 01 fevrier 1994 à N’damena. Il a obtenu son certificat d’étude primaire élémentaire en 2006, son BEPC en 2011, âpres quoi il est orienté en série littéraire ou il a été sectionné par un baccalauréat littéraire en 2013.

En septembre de la même année, il a fait le découvert du Club des jeunes reporters qui est un club initié par l’Unicef en partenariat avec le ministère de la communication tchadienne. En même temps il a fait son entrée à l’université de N’Ndjamena notamment à la faculté des sciences de l’éducation au département des fondements et pratiques en éducation. Actuellement, il est en licence 3.

Son amour pour ce club est sans limite, car en tant qu’éducateur, il pense mettre en œuvre ses compétences au service de la jeunesse, et pourquoi ne pas apprendre le « monde professionnel ». Sa phrase préférée est, croit fermement que l’éducation est la seule arme efficace pour changer le monde et l’éducation ce n’est pas seulement l’école mais c’est aussi les médias.

Madjilem Alphonsine membre JRC Tchad

Madjilem Alphonsine est mon nom, âgée de 16 ans je suis en classe de la première L au lycée royal de N’djamena. Je suis par ailleurs membre du club des jeunes reporters de la radio FM LIBERTE de N’djamena, notre slogan est: sensibiliser pour le changement. Ce club traite les thèmes qui concernent la jeunesse pour un changement pour une génération sans SIDA dans ce club moi en particulière le sujet qui m’inspire a cœur c’est la maltraitance des enfants, la scolarisation des filles. Mon rêve c’est de devenir une philanthrope c’est à dire personne greneuse apporter le souri a tous les enfants tchadiens en particulier les orphelins. J’adore les balades, la musque, le voyage la lecture.

Larhidi Samsam Anastasie membre JRC Tchad

Je m’appelle Larhidi Samsam Anastasie J’ai 17ans ;  élève en TA4 au lycée chemin du savoir. Je suis membre du JRC (club de jeunes reporters) depuis sa création. Dans ce club je fais des animations diffusées à la radio FM liberté donc je suis dans ce club pour aider les jeunes comme moi à être conscient et bâtir une vie meilleure,  pour une génération active. Actuellement, je suis la présidente du club d’anglais de mon établissement, j’enseigne aussi de la catéchèse dans ma paroisse. Dans ma famille, je suis l’ainé j’ai 2 petites sœurs et 1 petit frère .J’aime trop les enfants donc  je rêve d’être porte parole des enfants précisément a L’UNICEF ainsi que le journalisme.

YESSAIGN BORKAM membre JRC Tchad

Je m’appelle YESSAIGN BORKAM j’ai 18 ans. Je suis productrice à junior reporter club/fm LIBERTÉ initié par UNICEF TCHAD en partenariat avec le ministère de la communication. Je suis dans le club des reporters il y’a de cela trois ans. Je me suis engagée dans ce club et je traite des thèmes concernant les jeunes afin de les conscientiser. Les thématiques traitées sont la déscolarisation des filles ; mettre fin aux mariages des enfants ; la jeunesse et l’alcoolisme/tabagisme………
J’aime la lecture ,le travail , les voyages et mon rêve devenir un médecin. J’invite.J’invite les jeunes comme moi à prendre conscience et tous ensemble pour un Tchad meilleur.

OUNDOUM CYNTHIA membre JRC Tchad

Agée de 17ans, Je  m’appelle OUNDOUM CYNTHIA élève en terminale A au lycée hérédité. Suis de nationalité tchadienne je vis précisément a N’Djamena. En plus de mon titre d’élève, je suis aussi jeune reporter de la radio Fm liberté d’où le club JRC (junior reporters club) mis sur pied par UNICEF TCHAD. Dans ce club, on débat des thèmes a savoir (la déscolarisation des filles, l’exc ision,la consommation des stupefiants,la violence faite aux enfants, incivisme dans le milieu jeune…)a travers nos émissions radiophonique. En fait, constat fait  montre que notre jeunesse est vraiment touchée par des maux qui gangrènent sa conduite c’est a cet effet  que  je m’engage dans ce domaine afin de sortir la pierre de lance de ce pays de ce trou Mais qu’a cela ne tienne car non seulement mon ambition de ramener la jeunesse a sa place mais aussi suis une passion du journalisme et je crois que c’est un bon début pour moi.

Haran Nathan Ngada membre JRC Tchad

Salut, je m’appelle Haran Nathan Ngada, né le 24 février 1996 à Moundou la capitale économique du Tchad et élève en classe de terminale scientifique au Lycée du Sacré-Cœur de N’Djamena. En 2014, j’intègre le Club des Jeunes Reporters de l’Unicef Tchad. Etant un grand accro du Net et du journalisme, je produis des émissions radiophoniques à la radio Fm Liberté et j’écris  aussi des articles dans le blog jrcthad.wordpress.com des JRC dans le but de lutter pour les droits des enfants et contre tous les maux qui minent la jeunesse pour un changement positif et un monde meilleur. J’aime le Net, le sport, la musique, les jeux électroniques et la lecture.

SANDOUM CHRISTOPHER OPANGO Membre JRC Tchad

Salut, SANDOUM CHRISTOPHER OPANGO est mon nom. Je suis âgé de 18 ans et je fais partie du groupe des jeunes journalistes (JRC) de la radio Fm Liberté. J’étudie au lycée du Sacré-Cœur en classe de terminale scientifique. Me concernant, je suis un geek et le journalisme est mon quotidien c’est ce qui m’a poussé à intégrer le groupe des jeunes reporteurs. À travers la radio, je veux faire porter haut la voix de la jeunesse et lutter contre les mauvaises pratiques qui la minent. La radio associée avec la nouvelle formation sur le web journalisme que j’ai suivi me permettra d’élargir ma zone de sensibilisation.

Djibrine Tongba David membre JRC Tchad

Moi c’est Djibrine Tongba David né le 19/12/1997, élève en classe de terminale A au lycée de walia, j’ai eu mon BEPCT en 2013. Je suis un pair éducateur et membre fondateur d’un club des jeunes reporteurs de la radio Fm Liberté coordonné par Mr Allahissem Anges, ce club est  crée par Unicef Tchad. Le sport, la lecture, la radio, l’architecture… sont mes loisirs. Ce qui ma motiver d’être junior reporteur c’est le comportement des jeunes dans la société tchadienne et avant d’être jeune reporteur j’ai passé par  un test de sélection  grâce à ma grande sœur qui, elle aussi devrait faire le même test. Je suis ravi quand je suis à la radio.